Lac Castor Marion Blache

Des membres des instituts de recherche sur les mines et environnement (IRME) et sur les forêts (IRF) de l’UQAT collaborent lors d’une mission au Parc national d’Aiguebelle

Des étudiants-chercheurs des instituts de recherche sur les mines et environnement (IRME) et sur les forêts (IRF) de l’UQAT ont mené une mission de recherche conjointe au Parc national d’Aiguebelle, les 3 et 4 mars 2022. Ils ont atteint des lacs peu accessibles dans les collines Abijévis pour récolter des sédiments lacustres et mesurer la qualité de l’eau. Le froid extrême ne leur a pas facilité la tâche, le matériel gelant rapidement sous l’effet des températures avoisinant -30°C.

Les données récoltées permettront de mieux comprendre la dynamique naturelle des feux et de la végétation à long terme (10,000 dernières années), en lien avec les variations du climat dans des sites localisés à près de 480 m d’altitude. Les sites d’études étaient des îles il y a plusieurs milliers d’années jusqu’au retrait du lac proglaciaire Ojibway environ 8,200 ans avant aujourd’hui. Les travaux de laboratoire consisteront en l’extraction et l’identification de pollen, de macro-restes végétaux, d’ADN, d’éléments géochimiques et de charbon de bois dans les sédiments. En parallèle, les échantillons d’eau prélevés à différentes altitudes seront soumis à des analyses chimiques et isotopiques afin d’identifier comment les sédiments du lac Ojibway influencent la composition chimique de l’eau des lacs.

Ces activités de recherche ont été menées au regard de précédents travaux sur la végétation postglaciaire du Québec initiés par Pierre J.H. Richard, professeur émérite et doctorat honoris causa de l’UQAT, et Alayn Larouche ancien professeur à l’Université de Montréal. Le projet a été promu par Jean Veillette, chercheur émérite de la Commission Géologique du Canada et doctorat honoris causa de l’UQAT. La mission de recherche a mobilisé des membres de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) dont Yves Bergeron, Vincent Cloutier, Éric Rosa, Raynald Julien, Danielle Charron, Hugo Asselin, Dorian Gaboriau, Raphaël Chavardes, Marion Blache, Marianne Vogel, Brahim Maylal, et Rosaire Koukath-Sabin; de l’Université de Sherbrooke (Sabrina Leclercq), de l’Université de Montpellier (Adam A. Ali) et de la Sépaq, Parc national d’Aiguebelle (Thibaut Petry).

Contact :